En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Les évènements et les projets

Observation d’un astéroïde au lycée

Par MATHILDE FAURE, publié le vendredi 24 janvier 2020 14:03 - Mis à jour le jeudi 13 février 2020 17:25
Salle de contrôle pour l'observation d'un astéroïde
Un groupe d’élèves de première en spécialité physique-chimie, surnommé Ellastronaute pour l’occasion, observe un astéroïde en prenant les commandes, à distance, d’un télescope utilisé habituellement par les professionnels.

Lors d’une première séance, Ellastronaute reçoit Anaël Wunsche, astronome à l’Observatoire des Baronnies Provençales. Une présentation, rapidement transformée en discussion, au cours de laquelle Ellastronaute découvre le métier de chercheur mais également rencontre la personne qui le guidera dans sa mission d’observation.

Après plusieurs annulations pour cause de météo, le soir de l’observation est enfin fixé au jeudi 9 janvier.  La situation semble favorable avec un ciel peu nuageux, une connexion via Skype avec Anaël plutôt stable, une commande à distance du télescope qui fonctionne et Ellastronaute à bloc ! On commence par pointer le télescope vers Minerva, notre cible. C’est un astéroïde de la ceinture principale qui orbite entre Mars et Jupiter, à 3 unités astronomiques, soit 3 fois la distance Terre-Soleil ! Quelques calibrations puis la première photo arrive enfin. Un fond noir avec pleins de points blancs, l’astéroïde est l’un d’entre eux. La nuit tarde à tomber complétement pour permettre une observation correcte, il faut attendre en prenant régulièrement des images. L’attente s’éternise mais l’obscurité ne semble jamais arriver et de fait, la lune s’est introduite dans nos observations en se reflétant sur un cabanon à proximité du télescope.  Observation impossible de Minerva pour ce soir. Ellastronaute retiendra de cette soirée qu’il y a souvent des imprévus lors d’observations !

Anaël Wunsche nous rejoint au lycée la semaine suivante avec des images obtenues la même nuit d’observation mais en direction de Peito, un autre astéroïde, et des images de Minerva obtenues une autre nuit. Ensemble, nous analysons les données pour obtenir enfin la courbe de lumière d’un astéroïde, c’est-à-dire, l’évolution de la luminosité de l’astéroïde au cours du temps. Ces données seront également utilisées par les chercheurs pour mieux comprendre la forme, la structure et la composition des astéroïdes et ainsi améliorer notre connaissance de l’histoire de la formation du système solaire.

Cet évènement, soutenu par les Fonds Vittorio Luzzati de la Fondation UGA, s’inscrit dans un projet à l’année sur les différents axes de recherche mis en œuvre dans le but de comprendre la formation du système solaire : l’observation, l’expérimentation et la modélisation.

Pour suivre la suite, n’hésitez pas à vous abonner à Ellastronaute sur Instagram !

Prochain événement : l’observation en direct de la Lune fin janvier.